Découvrir les médecins référencés

icône de la maladie "Hypertension intracrânienne"Hypertension intracrânienne

1|

Qu'est-ce que l'hypertension intracrânienne

L'hypertension intracrânienne idiopathique (HII), également connue sous le nom de pseudotumeur cérébrale, survient généralement chez les femmes en âge de procréer. C’est une condition qui se produit lorsque la pression à l'intérieur du crâne est anormalement élevée. Cette pression accrue peut entraîner des maux de tête sévères, des problèmes de vision et des nausées. 

Bien que l'on ne sache pas précisément ce qui cause l'HII, elle est souvent associée à l'obésité et parfois à la prise de certains médicaments. 

Assez récemment des rétrécissement au niveau des structures vasculaires assurant le retour veineux du cerveau (sinus transverses) ont été identifiées comme étant à l’origine d’HII et le traitement de ces rétrécissement est désormais très prometteur.  

2|

Quels sont les symptômes de l'hypertension intracrânienne ?

Les symptômes de l'HII peuvent varier en fonction de la gravité de la condition, mais les plus courants sont des maux de tête persistants, des problèmes de vision, notamment une vision floue ou double, des acouphènes (souvent pulsatiles), et des nausées ou des vomissements. Dans les cas graves, l'HII peut également entraîner une perte de vision permanente.

Ces symptômes peuvent apparaître brutalement ou s’installer progressivement et être alors plus difficiles à identifier.

3|

Quel est le diagnostic pour l'hypertension intracrânienne ?

Les tests courants pour diagnostiquer cette condition incluent un examen ophtalmologique, une imagerie cérébrale par résonance magnétique (IRM) ou une tomodensitométrie (TDM) et une ponction lombaire pour mesurer la pression du liquide céphalo-rachidien (LCR) autour du cerveau et de la moelle épinière.

L’imagerie va chercher des signes d’hypertension intracrânienne, des sténoses des sinus transverses et devra éliminer une thrombophlébite cérébrale dont la prise en charge est une urgence. L’examen ophtalmologique recherchera un oedème papillaire au fond d'œil ainsi qu’une réduction du champ visuel. Enfin une pression élevée du LCR lors de la ponction lombaire affirme le diagnostic.

Certains médicaments peuvent être à l’origine d’un tableau proche de l’HII et doivent être recherchés à l’interrogatoire du patient.

4|

Quels sont les traitements pour une hypertension intracrânienne ?

Le traitement de l'HII dépend de la gravité de la condition.

Dans les cas bénins, le traitement peut consister en une surveillance étroite et un changement de style de vie, comme la perte de poids ou l'arrêt de la prise de médicaments associés à l'HII. Dans les cas plus graves, un médicament appelé acétazolamide peut être prescrit pour réduire la production de liquide cérébral et abaisser la pression intracrânienne.

Dans les HII rapidement évolutives ou réfractaires au traitement médical, une intervention chirurgicale ou radiologique endovasculaire peuvent être nécessaires pour soulager la pression. Au préalable la réalisation d’une ponction lombaire thérapeutique, dans laquelle du LCR est évacué, permet de rapidement réduire la pression intracrânienne.

Parfois on propose une chirurgie du crâne pour insérer un shunt (dérivation) qui permet au LCR de s'écouler hors du cerveau. Mais de plus en plus souvent lorsqu’il existe une sténose d’un sinus veineux à l’origine de l’HII, on va proposer de traiter directement cette cause d’HII par stenting veineux.

Le stenting veineux des sinus transverses est une procédure mini-invasive consistant à insérer un stent, un petit tube métallique en forme de ressort, dans les veines qui draine le sang et le liquide céphalo-rachidien du cerveau, appelées les sinus transverses. Le stent est placé de manière à élargir et à maintenir ouverte la veine, améliorant ainsi le drainage du liquide et réduisant la pression intracrânienne. Cette procédure est de développement récent, toujours en cours d’évaluation mais les résultats cliniques semblent très prometteurs pour les patients atteints d’HII.

5|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis dans le cas d'une hypertension intracrânienne ?

L'hypertension intracrânienne idiopathique est une maladie rare et complexe qui peut être difficile à diagnostiquer et à traiter. Elle est parfois mal connue même dans le milieu médical. Obtenir un deuxième avis médical en cas d'hypertension intracrânienne idiopathique peut être bénéfique pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, cela peut aider à confirmer le diagnostic et à exclure d'autres conditions qui peuvent avoir des symptômes similaires. Un deuxième avis peut également aider à identifier des options thérapeutiques qui peuvent être plus efficaces ou mieux adaptées au cas individuel, comme par exemple le stenting des sinus transverses.

En outre, un deuxième avis peut offrir une opportunité d'obtenir des informations et des opinions supplémentaires de la part de médecins experts en la matière, ce qui peut aider à prendre des décisions plus éclairées sur le plan de traitement.

Enfin un deuxième avis peut apporter une plus grande tranquillité d'esprit pour le patient et sa famille en confirmant ou en infirmant le diagnostic initial et en offrant une meilleure compréhension de la maladie et de ses implications. 

Quelles questions poser dans le cadre d'un deuxième avis ?

  • Quelle est la cause de mon hypertension intracrânienne ? 
  • Un autre symptôme peut-il être expliqué par ce diagnostic ? 
  • Quels sont les traitements possibles pour mon cas ? 
  • Quelle est la prise en charge la plus adaptée à mon cas ? 
  • Existe-t-il un risque de récidive ? 
  • Dois-je craindre une autre atteinte ? 

 

Qui consulter pour un deuxième avis ? (les spécialistes de la pathologie)

  • Un neurologue est le spécialiste de cette maladie qui touche le système nerveux. Il pourra selon l’étiologie vous adresser à un autre spécialiste pour confirmer le diagnostic ou bien mettre en œuvre le traitement (par exemple un neurochirurgien, un neuroradiologue interventionnel, un ophtalmologiste, chirurgien bariatrique). 

Quels sont les examens à transmettre ? (obligatoires et facultatifs)

  • Une imagerie cérébrale : IRM cérébrale ou à défaut un scanner  
  • Un fond d’oeil et champs visuels

Mise à jour le 16/11/2023 Revue par le Docteur Jildaz Caroff

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

Quels sont les effets de la ménopause sur le corps ?

Ménopause

Quels sont les effets de la ménopause sur le corps ?

Par Dorothée Berthon relu par Delfany Mardhel le 16/02/2024

Le mal de dos : quand et pourquoi consulter un neurochirurgien ?

Webinaires

Le mal de dos : quand et pourquoi consulter un neurochirurgien ?

Par Capucine de la Brosse le 14/02/2024

Endométriose : à quel âge peut-on développer la maladie ?

Endométriose

Endométriose : à quel âge peut-on développer la maladie ?

Par Maellie Vezien relu par Delfany Mardhel le 13/02/2024

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

Webinaire douleurs du genou deuxiemeavis.fr
Webinaire
Soulager les douleurs du genou : diagnostic & traitement
Mardi 12 mars de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires

Maladies du système nerveux :

Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris