image Maladies du système nerveux

Névralgie d'Arnold

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 17 novembre 2020 - Revue par Professeur Johann Peltier

  • Qu'est-ce que la névralgie d'Arnold ?

    La névralgie d’Arnold est une douleur d’origine nerveuse causée par la compression du nerf d’Arnold aussi appelé le nerf grand occipital. C’est une forme particulière de névralgie faciale et crânienne

    Le nerf d’Arnold est un nerf spinal (ou nerf rachidien) qui prend naissance au niveau des vertèbres cervicales postérieures, entre les deux premières vertèbres cervicales (C1 et C2). C’est un nerf sensitif pur responsable de l’innervation de la partie postérieure du cuir chevelu au niveau de l'occiput, c'est-à-dire derrière la tête, au-dessus de la nuque. 

    La névralgie d’Arnold se caractérise donc par une douleur qui apparaît lorsque le nerf occipital rentre en conflit avec les éléments anatomiques du cou à proximité comme par exemple, les os de la colonne vertébrale cervicale où il prend naissance. Il existe plusieurs causes pouvant comprimer le nerf d’Arnold et donc expliquant cette névralgie. La cause principale est une arthrose, assez fréquente chez le sujet âgé. L’arthrose crée des concrétions osseuses qui ferment l’orifice de sortie du nerf (sténose du foramen intervertébral).

    On peut aussi retrouver d’autres étiologies comme un conflit avec les muscles du cou, une malformation médullaire, une hernie, un kyste, un rhumatisme type polyarthrite rhumatoïde, une excroissance osseuse ou encore un traumatisme. Il peut s’agir d’un traumatisme unique ou de multiples traumatismes répétés.

  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour la névralgie d’Arnold ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une névralgie d’Arnold ?

    Il existe plusieurs intérêts à consulter dans le cadre de la névralgie d’Arnold.

    En premier lieu, cela sera utile pour confirmer le diagnostic de névralgie d’Arnold et possiblement de préciser sa cause. Des examens complémentaires pertinents seront prescrits pour le patient, notamment une imagerie comme une IRM.

    Une fois le diagnostic confirmé, le spécialiste et le patient pourront discuter des thérapeutiques possibles pour évaluer celles qui seraient les plus adaptées. 

    Une consultation pour un deuxième avis est aussi l’occasion pour le patient de poser l'ensemble de ses questions et interrogations au médecin afin de bien comprendre sa pathologie et les traitements qui seront entrepris avec leurs bénéfices à court et long terme. 

     

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une névralgie d’Arnold ?

    • Comment risque d’évoluer ma névralgie d’Arnold ?
    • Quelle est la cause de ma névralgie d’Arnold ?
    • La névralgie d’Arnold est-elle fréquente
    • Ma névralgie d’Arnold peut-elle régresser spontanément ?
    • Quels sont les effets indésirables des traitements ?
    • Ces traitements sont-ils particulièrement efficaces ?  
    • Comment se déroulent les infiltrations
    • En combien de temps une amélioration sous traitement peut-elle apparaître ? 
    • Existe-t-il des postures particulières à adopter pour limiter les douleurs ? 
    • Le sport est-il contre-indiqué ?
    • Existe-t-il des essais thérapeutiques en cours dans le cadre de la névralgie d’Arnold ?

    Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes de la névralgie d’Arnold ?

    En cas de névralgie d’Arnold, il faudra consulter un neurologue

    En raison du caractère douloureux de la névralgie d’Arnold, un algologue pourra aussi être le spécialiste de choix. 

  • Quels sont les symptômes de la névralgie d’Arnold ?

    La névralgie d’Arnold se traduit par des douleurs derrière la tête qui peuvent s’étendre vers le haut du crâne et jusqu’à l'orbite.  

    Ces douleurs se traduisent par des céphalées paroxystiques en éclairs comme des décharges électriques, souvent sous un fond douloureux qui lui est permanent. Les douleurs sont intenses et fréquemment déclenchées par des mouvements du cou. Le trajet est donc ascendant de la région occipitale jusqu’au vertex (sommet du crâne).

    Ces douleurs sont le plus souvent unilatérales

  • Comment diagnostiquer la névralgie d’Arnold ?

    Le diagnostic de la névralgie d’Arnold est un diagnostic qui se base sur la clinique : aucun examen complémentaire ne sera nécessaire pour le confirmer. 

    Devant des douleurs types avec certaines caractéristiques, le diagnostic de certitude peut être établi. Il est aussi possible de confirmer cette névralgie en reproduisant la douleur en appuyant sur la zone ou le nerf émerge au niveau de la deuxième vertèbre cervicale. C’est la zone gachette ou trigger zone.

    Pour connaître l’étiologie précise, c’est-à-dire la cause de cette névralgie crânio-faciale, une imagerie sera cependant nécessaire pour visualiser le conflit  : 

    • Une IRM (imagerie par résonance magnétique) : cette imagerie est l'examen de référence dans la névralgie d’Arnold, du fait de sa forte sensibilité et précision. De plus, c’est un examen qui n’est pas irradiant. Cet examen apprécie au mieux le nerf, les ligaments et les muscles de cette région craniorachidienne.
    • Un scanner ou une radiographie face + profil : ces deux examens utilisent des rayons X et sont donc irradiants contrairement à l’IRM, mais peuvent également permettre de visualiser le conflit. Ces 2 examens apprécient au mieux l’os pouvant irriter ce nerf.

    Il est important de noter que certaines pathologies peuvent être confondues avec la névralgie d’Arnold. On retrouve parmi elles les autres causes de douleurs crâniennes et faciales comme les migraines, les céphalées de tension ou encore les algies vasculaires de la face

  • Comment traiter la névralgie d’Arnold ?

    Il existe plusieurs traitements disponibles dans la névralgie d'Arnold

    • Les antalgiques : qui auront pour objectif de diminuer ou de faire disparaître la douleur. 
    • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) : ce sont des traitements médicamenteux qui soulagent la douleur en réduisant l'inflammation du nerf. 
    • Des infiltrations de corticoïdes : lorsque le traitement précédent n’est pas suffisant pour soigner la douleur, des corticoïdes pourront être utiles. Ce sont de puissants anti-inflammatoires
    • Des infiltrations d’anesthésiques : ils peuvent être utilisés en infiltrations locales, comme les corticoïdes, et potentiellement en association avec eux. Ces techniques d’infiltrations s'appellent de la mésothérapie 
    • Une chirurgie de stimulation du nerf d’Arnold : elle est réalisée dans les services de neurochirurgie fonctionnelle. Elle consiste en un abord postérieur de la nuque, à placer quelques électrodes au sein du nerf, qui créeront un influx sensitif non douloureux qui estompera la douleur de ce même nerf.

    Un traitement par kinésithérapie ou ostéopathie pourra aussi s'associer au traitement médicamenteux.

Je télécharge la fiche

Les autres maladies du système nerveux