Je découvre les experts

icône de la maladie "Paralysie faciale"Paralysie faciale

1|

Qu'est-ce qu'une paralysie faciale ?

La paralysie faciale se caractérise par une atteinte du nerf facial. Cette atteinte engendre une perte du fonctionnement de certains muscles du visage. La paralysie peut être partielle ou totale. De chaque côté du visage, l’ensemble des muscles de la mimique sont sous la dépendance du nerf facial.

Il existe deux types de paralysie faciale : centrale ou périphérique. La première, qui est la plus fréquente, est la paralysie faciale périphérique. Cette paralysie, concerne tous les muscles d’une moitié droite ou gauche du visage. Si le nerf facial droit est atteint, ce sont les muscles de l’hémiface droite qui ne fonctionnent plus. La seconde, qui est plus rare, est appelée la paralysie faciale centrale. Cette paralysie ne concerne pas tous les muscles du visage (la partie supérieure du visage n’est pas paralysée). Des troubles neurologiques peuvent être liés à cette paralysie (c’est notamment le cas de l’atteinte des bras ou des muscles). En effet cette paralysie est appelée centrale car elle est consécutive à une atteinte du système nerveux central (ou cerveau).

La différence entre ces deux paralysies s’explique par le fait que le nerf est atteint dans le trajet extérieur au cerveau dans la paralysie périphérique, alors que cette atteinte se produit à l’intérieur du cerveau dans la paralysie centrale.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une paralysie faciale ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une paralysie faciale ?

L’examen clinique est parfois insuffisant à déterminer le type de paralysie, son intensité ainsi que les signes neurologiques associés. Il est donc important d’obtenir un deuxième avis.
Il peut également être important de demander un deuxième avis en cas de séquelles, afin de s’assurer que des traitements et la rééducation adaptés sont mis en place.


Quelles questions poser dans le cadre d'un deuxième avis ?

  • Quel est le type de paralysie faciale dont je souffre ?
  • Quelles peuvent-être les séquelles ?
  • Combien de temps les séquelles peuvent-elles perdurer ?
  • Une rééducation m’est-elle nécessaire ? Combien de temps va-t-elle durer ?
  • Quelles sont les causes de ma paralysie ?
  • Comment faire pour limiter les complications oculaires ?
Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quels sont les spécialistes de la paralysie faciale ?

De nombreux spécialistes peuvent être consultés pour un deuxième avis. C’est notamment le cas de l’ophtalmologiste, du neurologue, du médecin ORL et du chirurgien plastique et esthétique pour réparer les séquelles esthétiques. Par ailleurs, il peut être important de consulter un kinésithérapeute pour rééduquer son visage.
4|

Quels sont les symptômes d'une paralysie faciale ?

Le patient peut souffrir de symptômes de manière brutale, notamment suite à un zona. Mais ces symptômes peuvent également intervenir de manière progressive, ce qui est notamment le cas quand la paralysie faciale est la conséquence d’une maladie comme le diabète.

Il existe de nombreux symptômes liés à la paralysie faciale périphérique. Dans la partie haute du visage (front, sourcil, œil), on observe un effacement des rides du front, une chute vers le bas du sourcil, et un œil plus ouvert volontiers larmoyant. Le patient a des difficultés pour la fermeture d’un œil qui est plus largement ouvert, plus exposé aux poussières et est donc plus irrité. En urgence, il faudra toujours protéger cet œil qui est susceptible de complications rapides comme un ulcère de cornée. Dans la partie basse du visage (joue, bouche), le pli nasogénien (sillon du nez) est peu visible. De plus, la bouche est déformée, car le patient ne peut pas sourire du côté atteint. Il peine également à souffler, manger, boire ou parler. La bouche comme l’ensemble du visage est attirée du côté sain qui tire l’ensemble du visage de son côté lors de la mimique.
De plus, dans certains cas, le patient connaîtra une sécheresse des yeux et de la bouche et une diminution des sécrétions salivaires. Il pourra également souffrir d’agueusie (c’est-à-dire d’une perte de goût) et d’hyperacousie (il a alors l’impression d'entendre plus fort).

Les symptômes de la paralysie faciale centrale sont pour la plupart les mêmes que la paralysie faciale périphérique. La différence réside dans le fait que la paralysie faciale centrale ne concerne pas la partie supérieure du visage. Par conséquent, les symptômes de la paralysie faciale périphérique concernant la partie supérieure du visage ne sont pas présents en cas de paralysie faciale centrale, ce qui permet de les distinguer. C’est notamment le cas de l’effacement de rides du front.

5|

Comment diagnostiquer une paralysie faciale ?

Le médecin doit déterminer si le patient est atteint d’une paralysie faciale et de quelle paralysie il s’agit. Il doit également déterminer les signes neurologiques associés.
Pour se faire, il effectue un examen clinique complet. Durant cet examen, il tente de localiser l’atteinte du nerf. Il évalue également l’importance de la paralysie et si l'installation est rapide ou progressive. Il recherche enfin la cause de la paralysie.
D’autres examens peuvent être prescrits. C’est notamment le cas de l’IRM, du scanner et du bilan sanguin et ORL.
6|

Comment soigner une paralysie faciale ?

La guérison complète peut s’effectuer de manière spontanée, mais ce n’est pas toujours le cas et c’est pour cette raison que des traitements existent. Des corticoïdes peuvent, tout d‘abord, être prescrits afin de limiter les douleurs et le risque de séquelles. Mais ils peuvent dans certains être contre-indiqués (notamment en cas de zona).

De plus, la paralysie faciale peut provoquer plusieurs séquelles. Pour éviter ou limiter celles-ci, plusieurs traitements sont possibles.
Tout d’abord, en raison de la paralysie faciale, le patient souffre souvent d’une paralysie des paupières l’empêchant de bien fermer son œil. Par conséquent, le globe oculaire n’est plus protégé. Il peut donc il y avoir des séquelles ophtalmologiques. Afin d’éviter cela, l’ophtalmologiste effectue régulièrement des examens. De plus, le médecin préconise souvent le port d’un pansement sur l’œil la nuit et des instillations de collyres antiseptiques (c’est-à-dire des gouttes dans les yeux).

Les séquelles peuvent également être esthétiques, puisque le patient souffre d’une asymétrie du visage. Pour limiter cette asymétrie, il est possible d’injecter de la toxine botulique du côté sain dans les muscles hyperactifs. Cela permet de limiter leurs contractions et rendre le visage plus symétrique.

De plus, plusieurs opérations chirurgicales peuvent être faites afin d’améliorer la symétrie du visage. Tout d’abord, pour éviter la chute du sourcil, il est possible d’effectuer une résection de peau au-dessus de celui-ci. Pour faciliter la capacité de fermeture de la paupière, certaines opérations sont également possibles, notamment la greffe de muqueuse, qui permet de rigidifier la paupière inférieure. Enfin, pour faciliter la symétrie de la bouche, il est possible de transférer le muscle temporal (qui est un muscle qui permet de serrer les dents) de la mandibule sur la lèvre.

Enfin, en cas de séquelles, il est également important d’effectuer de la rééducation. Pour cela, la kinésithérapie et orthophonie sont indispensables.

Certaines paralysies faciales évoluent avec le temps vers un dysfonctionnement spastique des muscles du visage, c’est-à-dire que les muscles paralysés vont petit à petit se contracter. Ceci provoque une nouvelle asymétrie du visage (inversée par rapport au tableau clinique de la paralysie faciale initiale flasque). Les contractions peuvent être douloureuses. Cette évolution est appelée spasme hémifacial. Le spasme hémifacial peut être traité par toxine botulique. Ce traitement est pris en charge.

Par ailleurs, les causes de la paralysie faciale doivent également être traitées. C’est notamment le cas de l’AVC, du diabète, ou encore de la sclérose en plaques.

Mise à jour le 03/08/2021 Revue par le Professeur Pierre Guerreschi

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !

Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours

En savoir plus...Je commence une demande

Voici l'un des experts pour cette maladie

Photo de Stéphane Tringali

Pr. Stéphane Tringali

Oto-rhino-laryngologiste (ORL)

CHU - Hospices Civils de Lyon - Centre hospitalier Lyon-Sud (HCL)

Je découvre tous les experts
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Découvrez le métier d'ORL

Spécialistes

Découvrez le métier d'ORL

Par Marion Berthon le 14/04/2021

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Deuxième Avis

Deuxième avis médical : quels avantages ?

Par Mathilde Lamolinerie le 08/01/2020

L’écho-doppler vasculaire en 5 questions

Cardiovasculaire

L’écho-doppler vasculaire en 5 questions

Par Philippine Picault le 24/11/2021

Prostate, vessie, rein… Comment soigne-t-on les cancers urologiques ?

Gynécologie, urologie

Prostate, vessie, rein… Comment soigne-t-on les cancers urologiques ?

Par Marion Berthon le 22/11/2021

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

webinaire cancer de la prostate
Webinaire
Adénome et cancer de la prostate :
Comment éviter l’opération ?
Jeudi 25 novembre 2021 de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Revoyez les en replay
Voir tous nos webinaires

Maladies du système nerveux :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q
Logo de deuxiemeavis.fr

Un service patient
est là pour vous accompagner

Un service patient est là pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins expertsLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Copyright © Carians 2021, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris

Rejoignez-nous !

Marion