image Tumeurs et Cancers

Cystadénome du pancréas

Je découvre les médecins experts
Je demande un deuxième avis

Mise à jour le 27 décembre 2018

  • Définition cystadénome du pancréas

    Le pancréas est un organe situé au sein de l’abdomen entre le foie et la rate, il est schématiquement divisé en 3 parties : la tête, le corps et la queue.

    Le pancréas exerce deux fonctions principales au sein du corps humain.

    Une fonction exocrine : la sécrétion d’enzymes pancréatiques qui permettent la digestion des aliments. Au sein du pancréas, des canaux pancréatiques permettent l’excrétion des sécrétions pancréatiques vers l’intestin.

    Ainsi qu’une fonction endocrine permettant entre autres la sécrétion d’insuline, hormone de régulation du taux de sucre (glycémie) dans le sang.


    Au sein du pancréas peuvent ainsi se développer plusieurs types de tumeurs.

    Les cystadénomes du pancréas appartiennent à la famille des tumeurs kystiques du pancréas, ce sont des tumeurs rares qui se distinguent des tumeurs solides du pancréas qui sont beaucoup plus fréquentes.

    Les cystadénomes représentent environ 30 % de  la totalité des tumeurs kystiques du pancréas, touchent le plus souvent la femme d’âge mur (40-60 ans) et ont pour particularité de ne pas être en communication avec les canaux pancréatiques.

    Il convient de distinguer deux types de cystadénomes. Tout d’abord le cystadénome mucineux qui touche presqu’exclusivement la femme et se situe presque toujours dans le corps ou la queue du pancréas dont le risque principal est la transformation maligne en cystadénocarcinome. D’autre part, le cystadénome séreux, qui touche 3 femmes pour un homme et peut être localisé n’importe où dans le pancréas. Le cystadénome séreux est toujours bénin. Très rarement, le cystadénome séreux s’intègre dans une maladie génétique : la maladie de Von Hippel Lindau qui associe l’atteinte de nombreux autres organes par des tumeurs plus ou moins sévères (reins, cerveau, cervelet).

  • Intérêt d'un deuxième avis

    Pourquoi demander un deuxième avis ?

    Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’un cystadénome du pancréas, dans la mesure où le diagnostic en est parfois difficile et nécessite une parfaite connaissance de la radiologie pancréatique. La décision d’opérer ou non et la nature de l’opération requièrent une grande expérience dans ce domaine dont peu de centres disposent.

    Il est donc très important que le patient soit pris en charge par un spécialiste doté d’une expertise des cystadénomes du pancréas. Dans ce contexte, un deuxième avis peut apporter un supplément d’informations fort utiles, sur les différents traitements qui existent, leurs effets, leur mode d’administration, leurs résultats… Ainsi éclairé, le patient peut prendre une part active dans la mise en place d’une stratégie thérapeutique adaptée à sa situation.

    Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    L'avis d'un médecin expert, en moins de 7 jours, pris en charge par votre complémentaire santé !

    deuxiemeavis.fr vous propose une solution rapide et sécurisée :

    Je découvre les médecins experts
    Je demande un deuxième avis
    image de cadenasdeuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL. N° d'autorisation : 1786189
    100% de patients satisfaits

    Combien ça coûte?

    Pour les assurés sociaux français, le service est pris en charge par certaines complémentaires santé. Contactez-nous pour savoir si vous êtes couverts.

    Est-ce sécurisé?

    deuxiemeavis.fr est agréé par la CNIL.
    N° d'autorisation : 1786189

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées?

    • Quel est le stade de ma maladie ?
    • Dois-je me faire opérer ? Comment se déroule l’opération ? Quels en sont les risques ? Peut-on vivre sans pancréas ? Quelles vont être les conséquences d’une ablation, même partielle, de cet organe sur ma vie quotidienne ?
    • Doit-on me proposer une chimiothérapie en amont de la chirurgie pour faciliter son retrait ?
    • Est il judicieux de vouloir me faire opérer d’une tumeur asymptomatique ?
    • Quels sont les essais cliniques existants ? Suis-je éligible ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

    Quels spécialistes consulter?

    Le cystadénome du pancréas est pris en charge par un gastro-entérologue spécialisé en pancréatologie. C’est le spécialiste qui étudie les organes du tube digestif, leur fonctionnement et leurs maladies, et plus spécifiquement des maladies touchant le pancréas. Il convient de s’assurer de sa spécialisation dans la prise en charge des tumeurs du pancréas.

    D’autres spécialistes sont susceptibles d’intervenir dans la prise en charge des cystadénomes tels qu’un chirurgien digestif si l’exérèse chirurgicale de la tumeur est indiquée ou encore un oncologue en cas de dégénérescence maligne en cystadénocarcinome.

    La pancréatite aigue ou chronique est prise en charge par un Gastro-Entérologue spécialisé en pancréatologie. C’est le spécialiste qui étudie les organes du tube digestif, leur fonctionnement et leurs maladies, et plus spécifiquement des pathologies touchant le pancréas.

    Il existe une filière santé maladies rares qui s’occupe des malformations abdomino-thoraciques, et qui traite de cystadénome du pancréas : Fimatho. Pour savoir ce qu’est une filière de maladies rares, mieux connaître Fimatho et identifier ses centres de prise en charge, rendez-vous sur notre article de blog : à qui s’adresser en cas de malformation abdomino-thoracique ?
    image de docteur
    4
    médecins experts
    pour cystadénome du pancréas
    Je découvre les médecins experts
  • symptômes cystadénome du pancréas

    Dans l’immense majorité des cas, les cystadénomes sont asymptomatiques et découverts par hasard lors d’un examen radiologique fait pour autre chose. Les rares cas symptomatiques se révèlent par des douleurs peu intenses, la compression d’un organe de voisinage qui peut provoquer, par exemple, une jaunisse.

    Dans quelques cas, une masse est palpable à la palpation de l’abdomen.

    Le principal risque évolutif en l’absence de prise en charge adapté est la dégénérescence maligne en cystadénocarcinome dans le cadre d’une cystadénome mucineux.

  • Diagnostic cystadénome du pancréas

    Le diagnostic de cystadénome du pancréas se fonde sur l’analyse fine de l’imagerie car les symptômes sont exceptionnels.

    A ce jour, aucun facteur de risque de cystadénome n’a été mis en évidence.


    Afin d’établir le diagnostic plusieurs examens de première intention peuvent vous être demandés :
    -        une échographie abdominale
    -        et/ou un scanner abdominal
    -        et/ou une IRM abdominale
    -        et/ou une écho-endoscopie avec ponction du liquide contenu dans le kyste

    L’IRM avec séquence de pancréato-IRM est aujourd’hui l’examen de référence qui permet le diagnostic dans la plupart des cas s’il est bien fait et bien interprété.

  • Traitement cystadénome du pancréas

    Le choix du traitement dépend :

    • De la localisation de la tumeur sur le pancréas
    • Du type histologique de la tumeur : cystadénome mucineux, séreux ou cystadénocarcinome
    • De l’état de santé général du patient, son âge, ses antécédents médicaux et chirurgicaux, les contre-indications à certains traitements
    • Des souhaits du patient

    Pour le cystadénome séreux, aucun traitement n’est utile dans la quasi totalité des cas. Une surveillance simple, fondée sur les symptômes peut être proposée.

    Pour les cystadénomes mucineux, le principal traitement est le plus souvent chirurgical en l’absence de contre indication.

    En effet, en cas de tumeur à potentiel malin (cystadénome mucineux) ou alors de tumeurs symptomatiques (douleurs, amaigrissement, ictère…), un traitement chirurgical pourra être proposé.

    Les modalités de cette intervention dépendent de la localisation et de la nature de la tumeur : duodénopancréatectomie céphalique (exérèse de la tête du pancréas, d’une partie de l’estomac, d’une partie du duodénum et de la vésicule biliaire) pour les tumeurs de la tête du pancréas et (spléno)pancréatectomie gauche pour les tumeurs de queue du pancréas (exérèse du corps, de la queue du pancréas et de la rate). Ces interventions sont réalisées sous anesthésie générale. Des interventions sacrifiant moins de pancréas normal sont aujourd’hui proposées dans les centres spécialisés (énucléation, pancréatectomie centrale). Elles préservent les fonctions du pancréas.

Télécharger la fiche

Les autres maladies pour tumeur digestive, cancer digestif

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 27/12/2018
Fimatho : filière spécialisée dans les malformations abdomino thoraciques Labellisée en 2014, Fimatho regroupe 13 centres de référence, 95 centres de compétence, 10 associations de patients* ainsi que de nombreux laboratoires de recherche et de...
Lire la suite...
Actualité du 14/12/2018
Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Sylvie*, souffrant d'ostéopénie, une baisse de la densité de l'os, et surtout un état physiologique précurseur de l'ostéoporose.Sylvie a 63 ans. Aujourd’hui retraitée, elle a...
Lire la suite...