image Maladies des os, des articulations et des muscles

Epine calcanéenne

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 15 septembre 2020 - Revue par Professeur François Rannou

  • Qu'est-ce qu'une épine calcanéenne ?

    Le fascia plantaire est une épaisse bande de tissu conjonctif qui s’étend de l’os du talon (le calcanéus) jusqu’à la base des orteils. Il soutient la voûte du pied. Il est étiré au maximum en position debout, lorsque le pied porte tout le poids du corps. Lorsque le fascia plantaire est fortement sollicité et qu’il tire sur l’os du calcanéus, celui-ci peut se recouvrir d’un dépôt calcaire, s’épaissir et former une excroissance osseuse. Elle se développe à l’arrière du talon. On l’appelle épine calcanéenne ou épine de Lenoir. Elle n’est généralement pas palpable sous la peau, à moins qu’elle ne soit très grosse.

    Les causes d'une épine calcanéenne peuvent être multiples :
    • hérédité,
    • surpoids et obésité,
    • grossesse, à cause d’une augmentation du poids,
    • traumatisme comme un choc fort sur le talon,
    • présence d’un diabète ou d’une maladie inflammatoire comme une polyarthrite rhumatoïde,
    • pieds plats,
    • chaussures inadaptées, trop souples par exemple,
    • activité physique comme le running, le sprint ou le basket-ball,
    • activité professionnelle nécessitant de beaucoup marcher, de soulever des charges ou d’être en position debout durant une longue durée.

    Le risque de développer une épine calcanéenne augmente avec l’âge car le fascia plantaire se rigidifie avec le temps. La pathologie touche davantage les femmes que les hommes.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une épine calcanéenne ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour une épine calcanéenne ?

    Un second avis pour une épine calcanéenne est tout à fait pertinent. Pathologie bénigne et qui passe souvent inaperçue, elle peut cependant entraîner des douleurs invalidantes au quotidien. Plusieurs solutions s’offrent au patient pour y mettre fin : elles dépendent de la cause de la pathologie. Si aucun traitement ne fonctionne, la chirurgie peut être envisagée, avec un taux de réussite de 95 %. Cependant, comme pour toute intervention, des séquelles ne peuvent pas être exclues comme un affaissement de la cambrure du pied. De plus, l’épine calcanéenne peut aussi s’accompagner d’une spondylarthrite ankylosante, particulièrement chez l’enfant. Un deuxième avis est tout à fait indiqué car il permet d’apporter un éclairage supplémentaire, non seulement sur le diagnostic mais aussi sur la prise en charge.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quelle est la cause de mon épine calcanéenne ?
    • Les douleurs vont-elles augmenter si je ne fais rien ?
    • On m’a prescrit des orthèses plantaires. Au bout de combien de temps puis-je espérer voir une amélioration de ma pathologie ?
    • Les médicaments anti-inflammatoires ne fonctionnent pas. Puis-je bénéficier d’injections de cortisone ?
    • Le traitement que l’on m’a prescrit ne soulage pas mes douleurs. Quelles sont les autres options possibles ?
    • On me propose une chirurgie. En quoi consiste l’intervention ? Vais-je avoir mal ? Devrais-je être immobilisé(e) ? Est-ce qu’une nouvelle épine calcanéenne peut se former à l’avenir ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quels sont les spécialistes de l'épine calcanéenne ?

    Pour les cas complexes :
    • un médecin de médecine physique et de réadaptation (médecin rééducateur). C’est le spécialiste de la rééducation et de la réadaptation pour les personnes ayant des incapacités fonctionnelles à cause d’un handicap ou d’un traumatisme.
    • Un rhumatologue. C’est le spécialiste de l’appareil locomoteur (os, muscles, tendons, articulations et ligaments).
    • Un chirurgien orthopédiste spécialiste du pied. C’est le chirurgien spécialiste de l’appareil locomoteur.
  • Quels sont les symptômes d'une épine calcanéenne ?

    Chez une majorité de personnes, l’épine calcanéenne ne suscite aucun symptôme. Elle peut cependant provoquer des douleurs au talon au réveil après les premiers pas, après avoir été longtemps assis ou après une activité physique. Elles ressemblent à un coup de couteau au talon.
  • Comment diagnostiquer une épine calcanéenne ?

    L’épine calcanéenne est très rarement décelable à la simple auscultation. C’est pourquoi le diagnostic de l'épine calcanéenne requiert une radiographie afin de visualiser l’excroissance osseuse et de vérifier qu’il n’y a pas de fracture.
  • Comment traiter une épine calcanéenne ?

    Le traitement repose sur :
    • le port d’une orthèse plantaire dans la chaussure, par exemple sous la forme d’un coussinet sous le talon. Elle permet d’ajuster correctement les appuis du pied.
    • La perte de poids et l’arrêt des activités physiques inadaptées si nécessaire.
    • Des exercices afin de relâcher les tensions dans le fascia plantaire, avec un kinésithérapeute.
    • La prise de médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens afin de soulager la douleur.
    • Des injections de cortisone afin d’atténuer encore davantage l’inflammation.
    • Une chirurgie, en dernier recours, si les traitements précédents ne fonctionnent pas au bout d’un an. L’intervention consiste à inciser partiellement le fascia plantaire afin de réduire la tension. Il faut parfois supprimer l’excroissance osseuse.

    La prise en charge dépend :
    • de l’âge du patient,
    • de son état de santé général,
    • des antécédents familiaux,
    • de l’identification d’un facteur de risque : surpoids, obésité, grossesse, traumatisme, pratique sportive ou professionnelle,
    • de l’intensité des douleurs,
    • du caractère handicapant des symptômes au quotidien,
    • de la taille de l’épine calcanéenne,
    • de la durée depuis le début des symptômes.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies du pied

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 06/07/2020
Votre enfant a honte de sa maladie ou de son handicap ? Il a peur de ne pas être accepté, voire d’être moqué ? Tout particulièrement, les problèmes orthopédiques peuvent être davantage visibles que d’autres pathologies : bosse calcifiée au milieu...
Lire la suite...
Actualité du 15/06/2020
Il n’est parfois pas facile de concilier la vie au travail avec ses problèmes de santé. Si certains éprouvent des difficultés à assurer leur emploi comme ils le faisaient avant la maladie, aménager et adapter les conditions de...
Lire la suite...