Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Déformation du 5e orteil"Déformation du 5e orteil

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce qu'une déformation du 5e orteil ?

La bunionette désigne la déformation équivalente à celle de l’hallux valgus au niveau de la tête du 5e métatarsien. Elle a pour origine une anomalie de forme et/ou positionnelle du métatarsien. Quand elle est associée à une déformation du cinquième orteil (quintus) qui rentre en dedans (varus) du pied on parle alors de quintus varus (QV).

Dans ce cas, l’orteil peut rester dans le plan du sol : c’est le quintus varus neutre, mais il existe deux formes particulières selon la position de l’orteil par rapport au plan du sol :
  • Quintus varus supraductus. Le 5e orteil se soulève et passe au dessus du quatrième orteil.
  • Quintus varus infraductus. Le 5e orteil plonge vers le sol et se glisse en dessous du quatrième orteil.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une déformation du 5e orteil ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une déformation du 5e orteil ?

Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une bunionette avec ou sans quintus varus car avec le temps, la pathologie peut devenir très invalidante au quotidien, jusqu’à empêcher le port de chaussures. Le traitement médical est souvent insuffisant et la chirurgie demeure la seule option, ses résultats étant régulièrement excellents. Plusieurs gestes peuvent être pratiqués et dépendent du cas particulier de chaque patient. Le chirurgien doit parfois s’adapter au cours de l’intervention. Le risque de développer des complications post-opératoires et de devoir opérer une seconde fois n’est pas exclu, comme pour tous les actes chirurgicaux. De plus, si la prise en charge n’est pas efficace, des interactions entre les os peuvent entraîner d’autres pathologies comme un transfert de poids sur les os voisins. Dans ce contexte, un deuxième avis est tout à fait indiqué car il permet d’apporter un éclairage supplémentaire sur le traitement le plus adapté à la situation du patient.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

  • Quelle est la sévérité de ma déformation, de quelle forme je suis atteint(e) ?
  • Quelle en sera l’évolution naturelle et que va-t-il se passer si je ne le traite pas ?
  • Les médicaments prescrits ne soulagent pas mes douleurs. Quelles sont les autres options ?
  • Quelles sont les alternatives à la chirurgie ?
  • Combien de temps dure l’intervention chirurgicale ? Comment va-t-elle se dérouler ? Pourrais-je marcher après l’opération ? Vais-je avoir mal ? Quels sont les complications possibles ?
  • Devrais-je suivre une rééducation ? A quelle fréquence ? Pendant combien de temps ?
Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
3|

Quel est le spécialiste de la déformation du 5e orteil ?

Un chirurgien orthopédiste. Dans le cas d'un traitement chirurgical. C’est le spécialiste des maladies, des traumatismes et des déformations de l’appareil locomoteur (os, muscles, tendons, articulations, ligaments). Assurez-vous qu’il soit spécialiste du pied.
4|

Quels sont les symptômes d'une déformation du 5e orteil ?

Les symptômes sont :
  • une proéminence douloureuse de la tête du 5e métatarsien générant un conflit parfois très douloureux au chaussage (gêne lors de la marche et lors du port de chaussures).
  • Un frottement de cette « exostose » dans la chaussure donnant lieu à une bosse douloureuse. Il entraîne une bursite, c’est-à-dire de l’inflammation d’une bourse séreuse : poche remplie de liquide autour des articulations facilitant le glissement des tendons et des muscles sur les os.
  • Une déformation du cinquième orteil visible à l’œil nu quand elle s’y associe (quintus varus neutre/ infraductus /supraductus).
  • L’apparition d’un cor humide entre les 4e et 5e orteils, appelés œil de perdrix (quand l’orteil est en varus), ou d’un cor sec dorsal au dos de l’orteil.

La cause peut être :
  • héréditaire, présente dès la naissance et forme la plus fréquente.
  • Un chaussage non adapté, trop étroit, avec trop de talon.
  • Certains troubles statiques tel un appui anormal de l’avant du pied sur son bord latéral (en cas de varus de l’arrière pied par exemple), ou un pied creux.
  • Une intervention chirurgicale sur les orteils ou métatarsien voisins, voire même l’hallux.
  • Un traumatisme.
  • Certaines maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde, ou neurologiques comme les accidents vasculaires cérébraux (AVC).
5|

Comment diagnostiquer une déformation du 5e orteil ?

Le diagnostic requiert une radiographie du pied de face et de profil, en charge, c’est-à-dire en position debout, le pied supportant le poids du corps. Elle permet d’évaluer la gravité de la déformation et de juger des interactions entre les os.
6|

Comment soigner une déformation du 5e orteil ?

Le traitement médical en premier lieu associe :
  • le port de protecteurs d’orteils (du commerce ou au mieux réalisés sur mesure par le podologue appelés orthoplasties) afin de réduire la pression entre les orteils.
  • Le port de chaussures adaptées, suffisamment larges.
  • Les soins de pédicurie pour traiter les cors.
  • La prise de médicaments anti inflammatoires et antalgiques pour soulager les douleurs (peu efficace).

Le traitement chirurgical est rapidement envisagé car le traitement médical est rarement satisfaisant. Il s’agit de réaligner le 5e orteil correctement via différents gestes sur les os et les parties molles (tendons, membrane articulaire). La chirurgie percutanée a démontré dans la déformation du 5e orteil sa supériorité sur les techniques plus conventionnelles. Les fragments d’os déplacés ne sont pas maintenus par du matériel (comme des vis) mais par le pansement post-opératoire. L’intervention est effectuée à travers des incisions millimétriques. Elle est généralement réalisée sous anesthésie loco-régionale et en ambulatoire. La marche peut être reprise le jour même, protégée par une chaussure médicalisée portée pendant 3 semaines après la chirurgie, au bout desquelles la rééducation peut commencer avec un kinésithérapeute. L’arrêt de travail dure environ un mois et demi. La récupération est normalement de deux mois.

Le choix du traitement dépend :
  • de l’importance de la déformation,
  • de l’intensité des symptômes,
  • de l’âge du patient,
  • de son état de santé général,
  • de l’origine de la lésion,
  • des antécédents, en particulier chirurgicaux.

Mise à jour le 15/09/2020 - Revue par le Docteur Olivier Laffenetre

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Votre enfant est malade ? Découvrez comment l’aider à accepter le regard des autres

Orthopédie

Votre enfant est malade ? Découvrez comment l’aider à accepter le regard des autres

Par Fanny Bernardon le 06/07/2020

Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Orthopédie

Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Par Philippine Picault le 15/06/2020

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Orthopédie

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Par Fanny Bernardon le 10/06/2020

Je découvre le blog

Maladie du pied :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q