image Maladies des os, des articulations et des muscles

Hallux valgus

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 15 septembre 2020

  • Qu'est-ce que l’hallux valgus ?

    L’hallux valgus est une déformation du pied qui se traduit par une déviation excessive du gros orteil vers le deuxième doigt de pied. Il s’agit d’un défaut d’alignement du gros orteil qui s’accentue progressivement, et qui provoque l’apparition d’une saillie osseuse, généralement appelée « oignon ». Progressivement, la déformation affecte l’ensemble de l’avant pied et en particulier le premier métatarsien (os du gros orteil). Dans ce contexte, l’appui du corps ne peut plus être assuré par le gros orteil. Ce sont donc les orteils voisins qui prennent le relais pour assurer cette fonction. Peu à peu, la contrainte exercée sur les autres orteils augmente, et les premiers symptômes douloureux apparaissent. Marcher et se chausser deviennent alors de plus en plus difficile, voire quasiment impossible dans certains cas.

    L'hallux valgus est une pathologie fréquente qui concerne tout type de personne et peut apparaître à tout âge. Toutefois, dans la très grande majorité des cas, les patientes sont des femmes. La déformation se développe généralement entre 40 et 50 ans.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour l’hallux valgus ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour l’hallux valgus ?

    L’hallux valgus du pied est certes une déformation disgracieuse, mais elle est avant tout une pathologie qui peut s’avérer très douloureuse. Une fois que la déformation est acquise, son évolution est inexorable. Rien, hormis la chirurgie, ne pourra la stopper. Toutefois, une intervention préventive est à éviter absolument car elle n’apportera aucune amélioration. Tout l’enjeu est donc de déterminer le moment optimal pour intervenir et ainsi éviter des complications. Par ailleurs, même si les techniques opératoires évoluent, l’acte chirurgical sur le pied n’est pas anodin, du fait de l’architecture particulièrement complexe du pied. Dans ce contexte, un deuxième avis est tout à fait pertinent. Il permet au patient de participer au choix de l’option thérapeutique la plus adaptée à sa situation personnelle et à ses attentes.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • Quels sont les traitements adaptés à ma situation ?
    • Mon hallux valgus me fait souffrir. Dois-je me faire opérer ?
    • Quel est le meilleur moment pour intervenir chirurgicalement ?
    • Comment se passe l’opération ?
    • Quels résultats puis-je en attendre ?
    • Puis-je bénéficier d’une intervention mini-invasive ?
    • Au bout de combien de temps vais-je remarcher ? Reconduire une voiture ? Reprendre mon travail ?
    • Peut-il y avoir des récidives ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quel est le spécialiste de l’hallux valgus ?

    Le spécialiste à consulter est un chirurgien orthopédiste. C’est le spécialiste des maladies, des traumatismes et des déformations de l’appareil locomoteur (os, muscles, tendons, articulations, ligaments). Assurez-vous qu’il soit spécialiste du pied.
  • Quels sont les symptômes de l’hallux valgus ?

    Dans un premier temps, l’hallux valgus entraîne peu de symptômes. La déformation se développe généralement par poussées et les douleurs surviennent progressivement. Elles apparaissent principalement sur le côté interne du pied. La saillie osseuse provoque des frottements dans la chaussure, qui sont accentués par la marche. Ces frottements font apparaître une cal inflammatoire ou une tuméfaction à la base du gros orteil, là où commence la déviation. Cela donne naissance à une bursite et provoque des douleurs parfois très importantes. Trouver des chaussures confortables s’avère de plus en plus compliqué. Petit à petit, la déformation peut aussi modifier les points d'appui du pied. Le poids du corps passe alors sur les autres orteils qui tentent de compenser et qui finissent par se tordre.

    La principale complication des hallux valgus survient lorsque que les orteils voisins commencent à se déformer à leur tour. Cela arrive lorsque le poids du corps passe du gros orteil vers les doigts de pieds voisins. Ceux-ci prennent alors progressivement la forme d'une griffe (lorsqu’un ou plusieurs orteils restent en position pliée). Cette complication s’accompagne parfois de cors ou de durillons. Pris en charge tardivement, l’orteil en griffe peut se rigidifier.
  • Comment diagnostiquer l’hallux valgus ?

    Le diagnostic se base tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie. En dehors du sexe, d’autres facteurs aggravants, comme l’hérédité, l’âge ou une forme de pied égyptien (dont le premier orteil est plus long que les autres), peuvent également entrer en ligne de compte, ainsi que le port de chaussures inadaptées (des chaussures trop étroites ou trop pointues par exemple).

    Le diagnostic de l’hallux valgus est purement clinique, sur la symptomatologie et la forme du pied. Une radiographie du pied sera tout de même prescrite afin de confirmer le diagnostic.
  • Comment soigner l’hallux valgus ?

    Le choix du traitement dépend :
    • de la précocité de la prise en charge,
    • de l’ampleur de la déformation,
    • de l’intensité de la douleur,
    • de la gêne ressentie par le patient,
    • de l’âge du patient,
    • de son mode de vie et du type d’activité qu’il exerce,
    • de ses antécédents médicaux et familiaux,
    • de ses attentes.

    A part la chirurgie, il n’existe pas de traitement permettant de corriger la déformation. Les thérapies proposées ont pour but de soulager les symptômes, comme la douleur, et de diminuer la pression exercée sur l’oignon et sur les orteils voisins. Leur objectif est également de ralentir l’évolution de l'hallux valgus. Ces traitements reposent sur le choix de chaussures adaptées, la prescription d’anti-inflammatoires ou l’application de soins locaux. Des orthèses (type semelles orthopédiques, écarteurs de nuit ou autres dispositifs destinés à corriger la posture du pied et des orteils) peuvent également être proposées. Enfin, des séances de rééducation ou des massages améliorent parfois le confort du pied. Mais si toutes ces solutions permettent de diminuer les symptômes, elles n’ont malheureusement pas d’effet sur l’évolution de la déformation, lorsque celle-ci a commencé à s’accentuer.

    En cas d’échec des traitements sur les symptômes, une intervention chirurgicale s’impose. C’est la seule façon d’obtenir un résultat définitif. Il est conseillé d’opérer avant que les déformations ne soient trop importantes. L’objectif de l’opération est de corriger les déformations et de replacer le pied dans le bon axe, pour mieux répartir les appuis. Pour cela, le chirurgien réalise une ostéotomie (il sectionne l’os du gros orteil et celui du métatarse) afin de les réaligner. De plus en plus, la chirurgie « mini-invasive » (réalisée à travers la peau, et sous anesthésie loco-régionale) remplace la chirurgie « à ciel ouvert ». Seules deux ou trois petites incisions sont alors pratiquées pour permettre au chirurgien d’introduire des instruments miniatures. Avec ce procédé la douleur post-opératoire est moins importante et la récupération plus facile.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies du pied

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 15/06/2020
Il n’est parfois pas facile de concilier la vie au travail avec ses problèmes de santé. Si certains éprouvent des difficultés à assurer leur emploi comme ils le faisaient avant la maladie, aménager et adapter les conditions de travail peut être une...
Lire la suite...
Actualité du 10/06/2020
Un scanner, une contraception, de la rééducation… Les prescriptions de votre médecin ne se limitent pas aux médicaments. Mais saviez-vous qu’il peut aussi vous prescrire du sport ? Et oui, dans le cadre d’une maladie chronique,...
Lire la suite...