Je souhaite l'avis d'un expert

icône de la maladie "Syndrome du carrefour postérieur"Syndrome du carrefour postérieur

Médecins experts
Obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours
En savoir plus
Je commence

Fiche d'information

1|

Qu'est-ce que le syndrome du carrefour postérieur ?

Le syndrome du carrefour postérieur (ou conflit postérieur) est lié au coincement de tissu (tendon, muscle accessoire, ligament, capsule ou synoviale) ou d’os, entre l’os du talon (calcaneus) et la partie postérieure du tibia en flexion plantaire.

C’est une pathologie que l’on peut retrouver chez la danseuse, car la position répétée en hyper flexion plantaire du pied lors des pointes peut provoquer des microtraumatismes par écrasement des éléments postérieurs entre le tibia et l’os du talon. Chez les footballeurs, un traumatisme en hyper flexion plantaire peut entraîner une fracture de la partie postérieure du talus.
2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour le syndrome du carrefour postérieur ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour le syndrome du carrefour postérieur ?

L'intérêt d’un deuxième avis pour un syndrome du carrefour postérieur est multiple. Dans un premier temps, consulter un spécialiste pour un deuxième avis permet de confirmer le diagnostic du syndrome du carrefour postérieur à l'aide notamment des examens supplémentaires réalisés (radiographie). De plus, vis-à-vis des traitements disponibles, un deuxième avis peut-être intéressant afin de connaître l'ensemble des soins disponibles pour cette maladie. Le spécialiste orientera le patient vers les traitements les mieux adaptés à son cas personnel. Il expliquera les différentes thérapeutiques, ce qu’on en attend afin que le patient comprenne bien les enjeux des traitements et qu’il adhère à la stratégie thérapeutique.

Un deuxième avis dans le cadre du suivi de la maladie peut aussi s'avérer utile notamment si le syndrome du carrefour postérieur évolue et qu'il est nécessaire de réévaluer les options de traitement.

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour le syndrome du carrefour postérieur ?

  • Comment risque d’évoluer mon syndrome du carrefour postérieur ?
  • A long terme ma maladie peut-elle affecter la marche ou la course ?
  • Quelle est la cause de mon syndrome du carrefour postérieur ?
  • Suis-je éligible à la chirurgie ?
  • La chirurgie est-elle évitable ?
  • Puis-je bénéficier de l’arthroscopie ?
  • Une rééducation peut-elle être nécessaire ?
  • La chirurgie peut-elle entraîner des séquelles esthétiques ?
  • Quelles sont les complications possibles d’une chirurgie ?
  • Quels sont les effets secondaires des traitements ?
  • Peut-on prévenir une récidive éventuelle ?
  • Certains sports ou activités sont-ils à éviter ou à proscrire ?

Mais aussi toutes les questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes du syndrome du carrefour postérieur ?

Le spécialiste du syndrome du carrefour postérieux à consulter peut être soit un médecin du sport ou un chirurgien orthopédiste spécialiste du pied et de la cheville pratiquant l’arthroscopie de cheville.

4|

Quels sont les symptômes du syndrome du carrefour postérieur ?

Le syndrome du carrefour postérieur se manifeste par une douleur postérieure de la cheville lors des mouvements de flexion plantaire. La douleur peut aussi survenir à la marche, à la course, lors de la conduite (par exemple lors de l’utilisation répétée de la pédale de débrayage). Il peut exister aussi un gonflement, des craquements.

5|

Comment diagnostiquer le syndrome du carrefour postérieur ?

L’examen clinique retrouve la douleur postérieure en forçant le pied en flexion plantaire. La même douleur, mais en flexion dorsale, oriente plutôt vers une pathologie du tendon d’Achille.
La douleur provoquée par la mobilisation du gros orteil est en faveur d’une pathologie du tendon long fléchisseur du gros orteil (FHL).

Les imageries nécessaires sont :

  • Une radiographie de la cheville face et profil en charge, et une radio de profil en flexion dorsale et/ou une radio de cheville en profil de ¾ pour visualiser la partie postérieure du talus,
  • Un scanner simple est intéressant quand on suspecte un conflit d’origine osseuse,
  • Un arthro-scanner ou une IRM quand on suspecte un conflit des tissus non-osseux,
  • Une scintigraphie peut être intéressante, car une hyperfixation localisée confirme l’origine objective des douleurs.
6|

Comment soigner le syndrome du carrefour postérieur ?

Dans un premier temps, des traitements non chirurgicaux dit conservateurs seront prescrits :

  • Eviter les mouvements en flexion plantaire
  • Pour cela on pourra prescrire des modifications de hauteur de talon, de pratique sportive pour éviter le mécanisme à l'origine du conflit
  • Des antidouleurs et anti-inflammatoires comme les AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien)
  • La physiothérapie (électrothérapie, ultrasons).

En cas d’échec, il est nécessaire de réaliser un acte chirurgical pour supprimer la cause du conflit :

  • Ablation d’un fragment osseux à partie postérieure du talus par exemple un os trigone surnuméraire
  • Ablation de tissu d’origine articulaire ou d’une gaine tendineuse, etc.

Ces gestes étaient effectués à ciel ouvert. Actuellement, le développement de l'arthroscopie de cheville permet d'effectuer les mêmes gestes, mais avec une morbidité moindre et une récupération plus rapide. Cette technique nécessite cependant un opérateur entraîné.

Mise à jour le 26/03/2021 - Revue par le Professeur Jean-Louis Rouvillain

Partager
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin expert de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence

Maladie du pied :

Pour aller plus loin…

Je découvre les médecins experts

Je m’informe sur la prise en charge

Je m’informe sur la protection de mes données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q