image Maladies des os, des articulations et des muscles

Troubles du nerf ulnaire

Je découvre les médecins experts

Mise à jour le 27 juillet 2020 - Revue par Professeur Philippe Liverneaux

  • Troubles du nerf ulnaire : De quoi s’agit-il ?

    Le nerf ulnaire, aussi appelé nerf cubital, prend naissance dans le creux de l’aisselle et se prolonge dans le bras, l’avant-bras et jusqu’à la main. Il s’agit d’un nerf mixte, à la fois moteur et sensitif.
    Sa composante motrice est responsable de :
    • la flexion et l’inclinaison du poignet,
    • l’écartement et le rapprochement des doigts.

    Sa composante sensitive est responsable de la sensibilité du quatrième et du cinquième doigt, ainsi que de la moitié de la paume.
    Les troubles peuvent être dus à une compression ou à une section du nerf.
  • Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour des troubles du nerf ulnaire ?

    Pourquoi demander un deuxième avis pour des troubles du nerf ulnaire ?

    Un deuxième avis est tout à fait pertinent dans le cadre d’une paralysie du nerf ulnaire. Même si son diagnostic est sans équivoque grâce à un électromyogramme, la prise en charge est unique pour chaque patient. L’intervention chirurgicale diffère notamment selon la cause de la paralysie (si elle peut être identifiée) et la localisation de la lésion du nerf. Le risque de développer une algodystrophie suite à l’opération n’est pas exclu. De plus, il arrive que les symptômes persistent même après la chirurgie, surtout dans les cas de paralysies anciennes. Il s’agit donc de prendre en charge le plus rapidement possible la pathologie. Un deuxième avis est tout à fait indiqué car il permet d’apporter un éclairage supplémentaire au patient qui pourra prendre une part active dans la stratégie thérapeutique adaptée à sa situation.

    Quelles sont les questions les plus fréquemment posées ?

    • J’ai eu une fracture du coude. Est-elle à l’origine de ma pathologie ?
    • Quelle est la technique chirurgicale la plus adaptée à ma situation ? En quoi consiste-elle ? Quels en sont les risques ? Vais-je avoir mal après l’opération ?
    • Devrais-je faire une rééducation après mon opération ? Devrais-je porter une orthèse ?
    • En combien de temps suis-je supposer retrouver toute ma motricité et ma sensibilité ?
    • Que faire si les symptômes subsistent totalement ou partiellement ?
    Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.
  • Deuxiemeavis.fr c'est quoi ?

    Deux avis valent mieux qu'un

    Que vous soyez patient ou médecin, deuxiemeavis.fr vous permet d'obtenir l'avis d'un médecin expert en moins de 7 jours alors que les délais de consultation peuvent excéder parfois 6 mois.

    Un deuxième avis médical auprès d'un médecin référent dans votre problème de santé peut vous permettre d'approfondir les avantages et inconvénients de votre traitement et parfois d'identifier des alternatives. Un patient plus informé et qui participe au choix de son traitement a généralement de plus grandes chances de guérison.

    Je découvre les médecins experts
    discover experts
    EXPERTISE

    Expertise des médecins vérifiée et garantie par le conseil scientifique

    discover experts
    RAPIDITÉ

    Avis médical sous 7 jours, délai compatible avec une prise de décision rapide

    discover experts
    CONFIDENTIALITÉ

    Données de santé protégées et jamais communiquées à des tiers

    discover experts
    PRIS EN CHARGE

    Sans avance de frais, pris en charge à 100% par les complémentaires santé partenaires

  • Quel est le spécialiste des troubles du nerf ulnaire ?

    Un chirurgien de la main et des nerfs périphériques. Il est spécialiste des pathologies de l’appareil locomoteur (os, articulation, muscles, tendons, ligaments). Il doit être spécialiste des membres supérieurs.
  • Quels sont les symptômes des troubles du nerf ulnaire ?

    Les symptômes diffèrent en fonction de l’endroit de la lésion du nerf, de son origine et de sa gravité :
    • absence de sensation totale ou partielle, engourdissement ou fourmillement dans les quatrième et cinquième doigts,
    • flexion réduite des quatrième et cinquième doigts,
    • perte des mouvements d’écartement et de rapprochement des doigts longs,
    • mobilité et force réduites de la main et du poignet,
    • présence d’une griffe cubitale, c’est-à-dire une déformation typique de la main en griffe,
    • signe de Froment qui se manifeste par la difficulté à tenir une feuille de papier entre l’index et le pouce,
    • amyotrophie, c’est-à-dire réduction du volume du muscle donnant lieu à une main plate appelée main de singe ou main Aran-Duchène.

    On parle de paralysie haute lorsque le nerf est touché en dessous du pli du coude et de paralysie basse lorsqu’il est touché au niveau du poignet.
  • Comment diagnostiquer les troubles du nerf ulnaire ?

    Le diagnostic requiert :
    • un examen clinique. On évalue les symptômes en termes de motricité et de sensibilité.
    • Une radiographie. On recherche une fracture ou une arthrose.
    • Un électromyogramme. Cette technique diagnostique permet d’identifier la localisation de la lésion et d’en apprécier la gravité. Elle consiste à mesurer la vitesse de diffusion d’une stimulation électrique dans le nerf.

    La cause de troubles du nerf ulnaire peut être :
    • une plaie directe du nerf,
    • une fracture ou une luxation du coude, plus rarement du poignet.

    Cependant la cause n’est pas identifiée dans la majorité des cas : on parle de trouble idiopathique.
  • Comment soigner les troubles du nerf ulnaire ?

    Le traitement est lié à la cause de la lésion, à sa gravité et à la localisation de la lésion du nerf. Pour les formes précoces, on peut immobiliser la main et/ou le coude grâce à un appareillage appelé orthèse. Si la paralysie résulte d’une fracture ou d’une luxation, une intervention chirurgicale doit être réalisée en urgence.

    Dans les autres cas, notamment idiopathiques, si l’on n’observe pas de récupération, différents types de chirurgie peuvent être proposées :
    • une neurolyse simple, visant à supprimer ce qui comprime le nerf,
    • une neurolyse associée à une épitrochléectomie (diminution de l’épitrochlée, une saillie osseuse à l’extrémité de l’humérus) ou à une transposition (déplacement du nerf en avant de l’épitrochlée),
    • un transfert nerveux, aussi appelé neurotisation, ou un transfert tendineux. Cela consiste à relier deux nerfs ou deux tendons.

    L’intervention est généralement réalisée sous anesthésie loco-régionale, et en ambulatoire. Elle peut être suivie d’une rééducation avec un kinésithérapeute, qui peut éventuellement prescrire le port d’une orthèse. Les symptômes disparaissent généralement en 4 à 6 semaines.

    La prise en charge dépend :
    • de l’âge du patient,
    • de son état de santé général,
    • de la cause de la paralysie,
    • des symptômes ressentis,
    • de l’évolution des symptômes,
    • de la zone touchée,
    • de la nature de la lésion du nerf.
Je télécharge la fiche

Les autres maladies de la main

Nos articles de blog

Nous vous proposons des articles réguliers sur les maladies que nous couvrons, les associations qui peuvent vous aider, les progrès en termes de télémédecine...

Actualité du 15/06/2020
Il n’est parfois pas facile de concilier la vie au travail avec ses problèmes de santé. Si certains éprouvent des difficultés à assurer leur emploi comme ils le faisaient avant la maladie, aménager et adapter les conditions de travail peut être une...
Lire la suite...
Actualité du 10/06/2020
Un scanner, une contraception, de la rééducation… Les prescriptions de votre médecin ne se limitent pas aux médicaments. Mais saviez-vous qu’il peut aussi vous prescrire du sport ? Et oui, dans le cadre d’une maladie chronique,...
Lire la suite...