Découvrir les médecins référencés

icône de la maladie "Scoliose de l'enfant"Scoliose de l'enfant

1|

Qu'est-ce qu'une scoliose de l'enfant ?

La scoliose est une déformation en trois dimensions de la colonne vertébrale, par rotation des vertèbres les unes par rapport aux autres. Le critère de diagnostic est d’abord clinique notamment la présence d’une gibbosité (bosse) dorsale et/ou lombaire puis radiologique lorsque la courbure scoliotique dépasse 10 degrés. 

Elle est prédominante dans le sexe féminin avec un ratio de 9 filles pour 1 garçon.

2|

Quel est l'intérêt d'un deuxième avis pour une scoliose de l'enfant ?

Pourquoi demander un deuxième avis pour une scoliose de l'enfant ?

Demander un deuxième avis pour la scoliose est primordial :

  • pour vous assurer que les traitements en cours sont les plus adaptés à votre cas ou à celui de votre enfant.
  • Si vous-même ou votre enfant supportez mal le traitement en cours (ex : corset) et que vous souhaitez vous informer sur les alternatives ou des possibilités d’aménagement du port du corset.
  • Si on vous recommande l’opération : l’opération du dos est une intevention chirurgicale importante et non dénuée de risques. Elle justifie d’une information claire, réflexion et adhésion du patient.

 

Quelles sont les questions les plus fréquemment posées pour une scoliose de l'enfant ?

  • Dois-je imposer un corset à mon enfant ? Quels sont les risques ?
  • Doit-il se faire opérer ? N’y a-t-il pas d’alternatives moins invasives ?
  • Qu’est-ce que je risque si je ne le fais pas opérer ? Que risque-t-il s'il se fait opérer ?
  • Quelle sera la voie d’accès pour son opération ? Antérieure (par devant) ? Postérieure (par derrière) ? L’une puis l’autre ?
  • Quelles sont les différentes techniques opératoires qui existent ? Quelle est la technique la moins risquée et la plus adaptée au cas de scoliose de mon enfant ?
  • Quels sont les avantages et les risques liés à une opération de scoliose pour un enfant ?

Mais aussi toutes les autres questions spécifiques que vous vous posez.

3|

Quels sont les spécialistes de la scoliose de l'enfant ?

Le référent pour la scoliose de l’enfant est un chirurgien orthopédique pédiatrique. Il s’agit d’un chirurgien spécialiste des maladies des os, des articulations, des tendons, muscles et ligaments.
Il est préférable de consulter un chirurgien orthopédiste spécialiste de la scoliose de l’enfant.

4|

Quels sont les symptômes d'une scoliose de l'enfant ?

La scoliose entraîne une gibbosité, synonyme de déformation du dos en forme de bosse. On retrouve alors chez l’enfant une asymétrie de hauteur entre les deux épaules, une saillie asymétrique des omoplates, un déséquilibre du tronc, une asymétrie des plis de taille.
A l'âge infantile, La scoliose n’est pas douloureuse sauf dans quelques causes secondaires mais l'évolution d’une ou des courbures importantes entraînent à l'âge adulte jeune des dorso-lombalgies peuvent être invalidantes. 

Lorsque la scoliose siège au niveau dorsale avec une angulation importante, elle peut entraîner à très court terme des troubles respiratoires restrictifs (diminution de la capacité respiratoire totale).

Un retentissement cosmétique chez l’enfant et l’adolescent pourrait entraîner des conséquences psychosociales très importantes.
Le risque d’aggravation de la scoliose est très important en période de croissance avec un pic lors de la période pubertaire.

5|

Comment diagnostiquer une scoliose de l'enfant ?

Le diagnostic de scoliose de l’enfant repose tout d’abord sur un interrogatoire du médecin qui recherche notamment les symptômes et les facteurs de risque de la maladie en priorité héréditaire.

Il existe plusieurs types de scolioses :

  • 70 % des scolioses sont dites « idiopathiques », c’est-à-dire sans cause précise. Les courbures peuvent siéger dans la région thoracique (ou dorsale), lombaire ou thoraco-lombaire.
    La courbure peut être unique ou il peut y avoir des combinaisons (double courbure par exemple de siège thoracique pour l’une et lombaire pour l’autre).
    Chaque courbure est définie de face par son sens, droit ou gauche selon la position de sa convexité. Cette forme touche le plus souvent les filles.
  • Les autres 30 % des scolioses sont dites « secondaires ». Elles peuvent résulter de maladies neuro-musculaires acquises : poliomyélite, IMC, myopathie ou provenir d’autres causes comme de tumeurs rachidiennes, des pathologies du tissu mou comme le syndrome de Marfan, ou une pathologie de la moelle épinière comme la syringomyélie. Ou être présentes à la naissance (maladies congénitales) par malformation des vertèbres, des côtes ou dans le cadre d’un syndrome polymalformatif.

Le diagnostic de scoliose est ensuite confirmé par une radiographie vertébrale (EOS), qui mesure l’angle d’inclinaison de la colonne vertébrale.

Une analyse EOS sera également demandée, pour une étude globale de la statique. La radio EOS permet d'avoir une image complète de la colonne vertébrale, en position debout, fonctionnelle et en une seule prise et est nettement moins irradiante que la radiographie. 

Dans certaines situations, un complément d'investigation radiologique sera nécessaire par IRM ou scanner.

 

6|

Comment soigner une scoliose de l'enfant ?

Le choix du traitement de la scoliose, pour chaque patient, dépend :

  • Du type de scoliose
  • Du stade de la scoliose
  • De sa vitesse et sa capacité d’évolution
  • Mais aussi des caractéristiques personnelles du patient : âge, maturité osseuse (indice de Risser), antécédents médicaux et chirurgicaux, état de santé général, contre-indications éventuelles à certains traitements et choix de vie.

 

La kinésithérapie n’est plus systématique : elle pourrait être prescrite lorsqu’il existe une pathologie neuromusculaire sous jacente, un enraidissement et une hypotonie importante. 

La pratique de sports est vivement recommandée (toutes les activités sont autorisées même dites asymétriques). Cela permet au patient de s’assouplir, de faire des exercices respiratoires, de corriger sa posture, de se muscler au maximum… Une auto-correction posturale est nécessaire afin d’eviter un effondrement du tronc et l’apparition de dorsalgies précoces.

Le traitement orthopédique : le traitement orthopédique ne s’adresse qu’à des scolioses en période de croissance et est décidé lorsque la scoliose évolue rapidement ou devant une scoliose grave d’emblée. Il a pour but de stopper l’aggravation inéluctable de la scoliose pendant la croissance mais pas de la corriger. Il est important de démarrer un traitement orthopédique lorsque la scoliose présente encore un angle limité car le traitement par corset permet à l’angulation scoliotique de ne pas évoluer et donc de rester stable lors des différentes poussées de croissance.

Même s’il n’évite pas forcément une intervention chirurgicale future, le corset permet de « forcer » le rachis à croître « dans le bon sens » et permet de ralentir l’évolution de la déformation.

Le traitement orthopédique de la scoliose repose essentiellement sur la mise en place d’un corset qui est fait sur mesure à partir d’une modélisation 3D du tronc de l’enfant. Les corsets actuels sont beaucoup plus léger et mieux tolérés. Le type de corset, sa durée de port (20/24h, seulement la nuit, soir et nuit …) seront définis en fonction du stade d’évolution de la scoliose, de la compliance au traitement, du stade de maturité osseuse et de la pratique locale.


Le corset plâtré (EDF) est de moins en moins utilisé dû à la lourdeur logistique de l’enfant, des difficultés d’acceptation par le patient et de sa famille. Il peut être indiqué pour les scolioses infantiles soit d’emblée soit devant une aggravation de la scoliose malgré le traitement orthopédique. Ces plâtres doivent être réalisés à l’hôpital et nécessite une éducation pour les gestes de la vie quotidienne. Un relai par un corset sur mesure est en général envisagé.

La chirurgiela chirurgie de la scoliose est proposée en fin de croissance aux scolioses évoluées (par exemple un degré supérieur à 40° ou un désequilibre du tronc). Elle permet d’empêcher l’aggravation de la scoliose à l’âge adulte, d’èviter les complications respiratoires et fonctionnelles et d’améliorer l’aspect esthétique. 
En fonction de l'âge et du potentiel de croissance, L’objectif pourrait être de freiner l'évolutivité des courbures par des tiges de croissance (électromagnétiques) ou de réaliser une chirurgie définitive:  la correction-fusion vertébrale (arthrodèse). Cela  consiste à mettre en place des tiges métalliques  qui seront ancrés au niveau de la colonne vertébrale par une instrumentation spéciale rigide (viscrochets…).
Ces derniers permettent d’obtenir des corrections quasi complètes des déformations et une fusion des segments redressés pérennisant ainsi la correction. Cette chirurgie est réalisée sous contrôle du monitoring neurologique (PEM, PES) permettant de sécuriser l’intervention et d’éviter des complications neurologiques fort exceptionnelles.

Lorsque l’enfant a un potentiel de croissance très important avec échec du traitement par corset, nous utilisons des techniques chirurgicales qui évitent de bloquer les vertèbres et limiter ainsi la croissance du tronc et de la cage thoracique. Actuellement, les tiges électromagnétiques évitent des chirurgies et hospitalisations itératives, celles-ci peuvent être allongées uniquement en consultation sans aucune douleur.
Dans certains cas, avant d’opérer, une préparation par traction vertébrale à l’aide d’un halo crânien est nécessaire. C’est une structure constituée d’un cercle et des pointes métalliques reliés à des poulies et à des poids pour assouplir le patient, diminuer les risques neurologiques et améliorer sa fonction respiratoire.

Mise à jour le 06/12/2023 Revue par le Docteur Reda Kabbaj

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Grâce à votre contrat santé ou prévoyance, obtenez l’avis d’un médecin référent de votre problème de santé en moins de 7 jours, gratuitement et sans avance de frais
Etape 1
1. Inscription
Créez un compte et récupérez votre dossier médical en parallèle
Je commence

Nos patients témoignent

L’histoire de Mila, 4 ans, souffrant d’une scoliose

Témoignages

L’histoire de Mila, 4 ans, souffrant d’une scoliose

Par Nolwenn Degeselle le 03/08/2018

Site parfait pour prendre une décision médicale en toute Indépendance. Réponse rapide et professionnelle. Je recommande

Fred

Très bon accueil, très bonne écoute, les conseils donnés ont ouvert des possibilités de prise en charge intéressantes, merci beaucoup.

Denis

Je consulte d'autres témoignages
Découvrez nos conseils santé sur notre blog chaque semaine
Qu'est-ce qu'un chirurgien orthopédiste ?

Spécialistes

Qu'est-ce qu'un chirurgien orthopédiste ?

Par Pascaline Olivier relu par Laetitia Quaglino le 12/01/2024

Tout ce que vous devez savoir avant l’hospitalisation de votre enfant

Orientation, information, accompagnement

Tout ce que vous devez savoir avant l’hospitalisation de votre enfant

Par Marion Berthon le 05/01/2022

Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Orthopédie

Comment adapter son poste de travail à son problème orthopédique ?

Par Philippine Picault le 15/06/2020

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Orthopédie

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Par Fanny Bernardon le 10/06/2020

Je découvre le blog

Découvrez nos webinaires

Webinaire ménopause deuxiemeavis.fr
Webinaire
Ménopause & ménopause précoce : quelle prise en charge ?
Mardi 12 décembre de 18h à 19h
Ça m’intéresse
Vous avez manqué un webinaire ?
Ils sont tous disponibles en replay !
Voir tous nos webinaires

Problème de dos :

Pour aller plus loin…

Découvrir les médecins référencés

S’informer sur la prise en charge

S’informer sur la protection des données

Vous avez d’autres questions ? Consulter notre F.A.Q

Nous sommes disponibles
pour vous accompagner

Nous sommes disponibles pour vous accompagner

Du lundi au vendredi de 9h à 18h

01 81 80 00 48

Appel non surtaxé

Par messageF.A.Q

Appel non surtaxé

Service
Le deuxième avisLes médecins référencésLes maladiesLa prise en chargeTémoignagesBlog
Mentions légales Politique de confidentialitéC.G.S

Rejoignez-nous !

Copyright © Carians 2024, Tous droits réservés - Carians - Deuxiemeavis.fr - 1 boulevard Pasteur 75015 Paris